Miroir de nos peines – Pierre Lemaitre -Editions Albin Michel

pierre lemaitre

Encore un très grand LEMAITRE !

Le «Miroir de nos peines» s’inscrit comme le troisième volet d’une trilogie inaugurée par le prix Goncourt 2013, «Au revoir là-haut» et poursuivie par «Couleurs de l’incendie». Nul doute que tous ceux, et ils sont nombreux, qui ont aimé les deux premiers dévoreront aussi celui-ci.

Ce roman débute le 6 avril 1940, dans le bistrot de Monsieur Jules, rue de Bohème à Paris, on y croise un vieux client d’habitude et taciturne «le docteur», Louise institutrice mais serveuse à l’occasion, pendant que dans un fort de la ligne Maginot l’intègre sergent-chef Gabriel, professeur de mathématiques dans le civil se morfond, et que le caporal Raoul Landrade tue le temps, en se livrant à toutes sortes de petits combines répréhensibles ou à vider les poches de ses camarades au bonneteau. Dans le même temps un jeune avocat parisien, Maître Désiré Migault vient défendre une cause perdue d’avance aux assises de Rouen…

Tout se met en place lentement chapitre par chapitre, sur fond de « drôle de guerre » selon l’expression de Roland Dorgelès, période où malgré la déclaration de guerre de l’Angleterre et de la France à l’Allemagne nazie depuis le 3 septembre 1939, il ne se passe rien sur le sol national, jusqu’au 10 mai 1940 où les Allemands arrivent par où l’état-major affirmait qu’ils ne se risqueraient jamais : les Ardennes.

L’impensable arrive, c’est soudain la guerre et l’exode. Tout s’accélère aussi pour nos personnages qui se trouvent embarqués dans des aventures qui les dépassent et les révèlent, pour les salauds comme pour les héros, un même personnage pouvant d’ailleurs être successivement l’un ou l’autre… C’est dans la lignée des deux précédents livres : haletant, très bien construit et écrit, plein de suspens. C’est aussi dans la lignée des grands romans du XIXe siècle, Dumas et autres, parus d’abord en feuilleton dans la presse…

Ne boudons pas notre plaisir, plongeons au travers de ce miroir qui appelle une suite peut-être ? C’est la question que vous brûlerez de poser à Pierre Lemaitre si d’aventure, chez votre libraire ou dans un salon du livre vous avez la chance de le rencontrer, vous serez alors sous le charme tant il parle aussi bien qu’il écrit.

Librairie Doucet/Hubert.

Miroir de nos peines 536 pages – prix : 22.90 € (parution : janvier 2020)

Pierre Lemaitre a déjà publié chez Albin Michel « Alex » (2011) – « Sacrifices » (2012) « Au revoir là-haut » qui a obtenu le Prix Goncourt en 2013 – « Trois jours et une vie » (2016) – « Couleurs de l’incendie » (2018) puis chez d’autres éditeurs : « Travail soigné » (2006) Le Masque – « Robe de marié » Calmann-Lévy (2010) – « Cadres noirs » Calmannn-Lévy (2010) « Rosy et John » (2014)

Une réflexion sur “Miroir de nos peines – Pierre Lemaitre -Editions Albin Michel

  1. Pingback: Pierre Lemaitre – Miroir de nos peines | Sin City

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.